Qu'est-ce l'ACT? La thérapie d'acceptation et d'engagement



Bonjour,

Ce mois-ci, je suis heureux de vous présenter, un modèle thérapeutique avec lequel je travaille régulièrement et auquel je tiens particulièrement....

Avant de lire cet article je vous conseille de lire le précédent sur les TCC (le lien est dans le menu à droite de ce texte) afin de mieux comprendre les différents termes utilisés.

 

 

L'ACT (thérapie d'ACceptation et d'engagemenT, à prononcer comme le mot «acte») est une psychothérapie cognitivo-comportementale appartenant à ce qui a été décrit comme la troisième vague des thérapies comportementales et cognitives



Plutôt qu'une nouvelle psychothérapie, l'ACT peut être comprise comme une nouvelle façon de concevoir la psychothérapie. Elle est basée sur les éléments de Thérapie Comportementale et Cognitive mais elle apporte deux nouveaux éléments. L'ACT favorise l'acceptation d'une certaine souffrance libérant une énergie, une liberté à mettre nos actions au service de ce qui est vraiment important pour nous, nos valeurs



Ici le but n'est pas forcement de modifier ses pensées ou ses émotions mais plutôt la façon dont on vit celles ci. En effet, bien souvent nos conduites problématiques visent à fuir ce qui est désagréable. Chercher les plaisirs et fuir les déplaisirs est tout à fait naturel au regard de l'espèce humaine (Voir la philosophie hédoniste épicurienne). Sauf qu'éviter toutes les souffrances nous met dans un évitement systématique soit une LUTTE permanente pour ne plus souffrir. Et cette lutte se mène bien souvent au prix de ne pas engager les actions qui serait vraiment importantes.

 

 

 

L'ACT vise alors à augmenter notre seuil de tolérance à la souffrance tel un randonneur qui supporterait mieux les douleurs musculaires afin de réaliser son rêve: Gravir sa montagne. Que serait ce randonneur s'il tournait les talons à la première tension?

 

Les principes de l'ACT nous invitent à considérer l'angoisse la peur, nos images noires comme faisant parti du fonctionnement normal de notre corps. En faisant référence à Darwin, si la sélection naturelle nous a légué ceci, c'est que cela peut être utile: Ainsi, il n'y a rien d'anormal chez nous. Avoir des pensées noires quand on se sent triste, ressentir de l’angoisse devant une situation incertaine ou avoir des souvenirs pénibles si nous avons vécu un événement difficile sont des processus de notre fonctionnement normal de protection.

 


 

Pourtant les codes sociétaux nous invitent largement à considérer la souffrance, la douleur, le stress comme des choses néfastes. Hors comme l'écrivait Hans Selye le père du stress "Stress is Life"... à quoi bon lutter contre la vie? D'où l'idée fondamentale de l'ACT: vivre différemment cette souffrance. Le physiologiste que je suis souscrit totalement à cette idée puisque la nature ne laisse jamais rien au hasard. J'aurai l'occasion de développer plus tard la fonction protectrice de l'angoisse ou bien de la peur. La question pourrait alors être "de quoi veux m'avertir cette angoisse?"

 

 

LES ETAPES DE LA THERAPIE D'ACCEPTATION ET D'ENGAGEMENT

 

Cette thérapie d'acceptation au service le la vie est structurée en plusieurs étapes:

  1. L'observation de notre vécu, de notre lutte
  2. La distanciation avec nos pensées
  3. L’accueil de nos ressentis et pensées difficiles, apprentissage des techniques de pleine conscience
  4. L'identification de nos valeurs
  5. Les actions pour s'y engager.


 


Elle reprend les codes des TCC cités dans l'article précédent  (la collaboration thérapeutique et entrainement aux outils de la thérapie).

 

ACT EN ACTE ?

 

  Seriez vous d'accord pour un petit exercice?

 

Premier exercice

 

  • Fermez les yeux et imaginez durant quelques minutes "ce que vous n'êtes pas assez"
  • Notez le sur un morceau de papier
  • Fermez les yeux de nouveau et réfléchissez depuis combien de temps vous luttez à être ce que vous n'êtes pas assez"
  • Notez alors le nombre d'années en dessous
  • Prenez quelques instants pour observer votre "Lutte"

 

Deuxième exercice



  • Fermez les yeux: Imaginez en quoi vous a aidé ce "je ne suis pas assez". Imaginez les avantages "à ne pas être assez".



  • Etes vous toujours aussi sur de vouloir lutter, enlever cette partie de vous?

  Ceci symbolise l'acceptation, accueillir pour avancer.

 

 

Dernier exercice



 

Que diriez vous de reprendre à votre compte la philosophie de Pindare?



"Deviens ce que tu es"

 

Fermez les yeux, imaginez ce que vous êtes, votre point fort. Imaginez que cette qualité grandisse et recueille toute votre énergie. Quelle fleur avez vous fait grandir?

 

Ceci symbolise l'engagement, la personne que souhaiteriez devenir et vers laquelle vos actions vont se diriger.

 

 

 

Voilà j'espère vous avoir fait partager cette belle thérapie qui dépasse le simple fait thérapeutique pour toucher le développement personnel, la sculpture de soi. J'espère également avoir été suffisamment clair, en tout cas je suis à votre disposition pour en discuter, utilisez pour cela l'outil commentaire.





 

 
Références
Faire face à la souffrance Benjamin Schoendorff
La Thérapie d'Acceptation et d'Engagement - Guide Clinique .Benjamin Schoendorff , Jana Grand, Marie-France Bolduc .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire