Le bonheur de la transgression

Bonjour à toutes et à tous,

Ce mois-ci j'aimerais vous entretenir d'une idée venue au cours d'une séance: le bonheur de la transgression. Un de mes patients revendiquait alors le droit à l'oisiveté, le droit de ne rien faire, transgresser la loi qui nous invite à faire 30 minutes d'activité physique par jour (qui les fait?).

Vous l'aurez compris, il n'est pas question ici de transgresser la loi républicaine mais plutôt ces petites lois nous invitant à faire ceci, cela, pour aller mieux, être heureux, absolument, tout le temps.

Le sommes nous? Pas forcément, pas tout le temps